Vous êtes ici : Accueil > Le blog de la médiathèque : webmaster

Agenda

Jan
11

Le Club Mangawa
Les adolescents, à partir de 11 ans, sont invités à venir partager leurs lectures sur le manga, bande dessinée japonaise.

En 2014, ce club se réunira :
Les samedis (25 janvier – 22 février - 22 mars) de 10h30 à 11h30 à la médiathèque à Voiteur :
Au programme du 25 janvier 2014: présentation de la sélection du Prix Mangawa & échanges autour des mangas.

L’inscription est obligatoire : plusieurs moyens de s’inscrire :

par mail (mediathequeintercommunale-ccchs@orange.fr),
téléphone (03 84 44 04 40) ou à l’accueil de la médiathèque (Voiteur ou Plainoiseau).


Jan
08

En 2014, les séances de bébés lecteurs se poursuivent jusqu'en mai et proposent une séance supplémentaire un samedi par mois pour accueillir enfants et parents.

Il s'agit d'un partenariat médiathèque et R.A.M.P.I
Elles ont lieu à :
Crançot (Certains mardis) / Voiteur (jeudi)
Plainoiseau (vendredi) / Plainoiseau (samedi)
de 10h 30  - 11h 15

Le calendrier à venir est le suivant :
9,10 et 11 janvier / 6,7 et 8 février / 11,13,14 et 15 mars
10,11 et 12 avril / 13,15,16 et 17 mai

Ces ateliers s'adressent aux tout-petits de 0 à 3 ans accompagnés
de leur assistante maternelle,
de leur maman,
de leur papa,
de leur papi ou de leur mamie


Ils proposent :
Une découverte du livre, des mots, de la musique pour
avoir envie de lire à son tour un jour prochain

 

Dec
06

Venez échanger et partager les livres, les cd ou les films que vous avez aimé. Moment convivial proposé par l'équipe de la médiathèque.

Il n'est pas obligatoire de présenter un coup de coeur, on peut juste venir écouter, manger un croissant et boire un café !

Nov
21

Le prix MANGAWA a été créé en 2005 par Marie et Thierry Lequenne. C’est le plus important prix de lecteur manga organisé en France. Il en est à sa dixième édition.

Inscription
Les jeunes (11 - 18 ans) intéressés  sont  invités à  s’inscrire au prix directement auprès des responsables de la médiathèque.
Lecture
Chaque inscrit, après lecture d’un manga sélectionné, doit compléter une fiche de lecture. Les fiches sont disponibles à la médiathèque ou au CDI.
Le « Club Mangawa » , spécialement créé  pour le Prix Mangawa, se réunira une fois par mois (samedi) de janvier à fin mars.
Concours de dessin
Un concours de dessin est proposé en option aux participants au prix. Deux dessins sont retenus, un niveau collège (11-14 ans), un niveau lycée (15- 18 ans).
Ces dessins servent d’illustration à l’affiche de l’édition suivante.
Vote
Pour pouvoir  voter,  il  faut  avoir  lu  au  moins  les  cinq  ouvrages  d’une catégorie (shonen, shojo, seinen) :
Les jeunes qui ont lu les 5 livres d’une catégorie votent pour cette catégorie, les jeunes qui ont lu les 5 livres de 2 catégories votent pour ces 2 catégories, les jeunes qui ont lu les 5 livres des 3 catégories votent pour les 3 catégories.
Le vote est réalisé à bulletin secret à l’issue d’un débat qui permet l’expression de chacun.
Remise des prix
La remise des prix a lieu début avril lors d’une cérémonie organisée à la  Société  des Gens de Lettres, Hôtel de Massa, 38 rue du Faubourg Saint Jacques dans le 14ème à Paris en présence des éditeurs.

Pour rester informer sur le Prix Mangawa suivez nous sur Facebook (ici).

 

Pour télécharger la fiche de lecture cliquez sur le lien suivant:

Nov
14

 

Les enfants de l’ALSH de Montain

vous invitent à venir écouter 2 histoires

(La balle et le bisou de

Didier Lévy et Gilles Rapaport)

animées sous la forme de Kamishibaï 

avec un Butaï (petit théâtre Japonais)

fabriqué par les enfants.

Nov
13

Peintre, graveur, pédagogue, Josette Coras (1926-2008) était une figure du paysage artistique franc-comtois. Artiste inclassable et prolifique, elle a (comme d'autres avant elle) insufflé vie et rayonnement à l'Abbaye de Baume-les-Messieurs pendant un demi-siècle.
Josette Coras est née à Montain, dans le Jura en 1926. Elle se souvient avoir toujours vécu le crayon à la main.
Sa vocation pour la gravure et le dessin l'enverra dès 1942 suivre les cours du graveur Léon Lang, puis en 1954 au cours de gravure de l'école d'imprimerie Estienne. En 1975, elle grave encore à l'atelier 17 de W. Hayter.
Pour partager sa passion, Josette Coras fut aussi animatrice à la M.J.C. de Lons-le-Saunier pour enseigner les arts plastiques aux adultes.
Josette Coras grave au burin, solennellement sur sa plaque de cuivre, les paysages qui lui sont chers : la vallée de Baume, ses roches, les villages vignerons.
Depuis les années 80, elle sculpte le papier et ses gravures ont pris aussi une autre dimension.
Elle créera des personnages grandeur nature en matériaux synthétiques recouverts de papier.
Josette Coras s'est aussi passionnée depuis quelques années pour l'aquarelle et représente les paysages jurassiens, les arbres et la verdure qu'elle aime tant.


Nov
07

 

Dans le cadre de la manifestation régionale

Voyage en Automne 2013:

Ecris-moi un paysage,

la médiathèque, en partenariat avec l'ACCOLAD, a le plaisir de vous inviter à découvrir

l'exposition de gravures, desssins et aquarelles de l'artiste Josette Coras.

Le samedi 16 novembre 2013 à 11h à la médiathèque à Voiteur

Nov
06

recontre avec

François Garcia

Né en 1951, il est médecin à Bordeaux.

Après Jours de marché (éd. Liana Levi, 2005), magnifique premier roman sur des destins croisés dans la communauté espagnole de Bordeaux récompensé par la bourse Thyde Monnier, il livre, avec Bleu ciel et or, cravate noire (éd. Verdier, 2009), le grand roman des débuts de la tauromachie française. Avec Federico ! Federico ! (éd. Verdier, 2012), il brosse un tableau remarquable du Bordeaux populaire des années cinquante, entremêlant la grande Histoire et les destinées individuelles. Le style, construit sur une oralité subtilement travaillée, donne à ce roman un ton vivant pour restituer ces années de prospérité économique – l’allégresse de la communauté des commerçants du marché des Capucins, l’arrivée des premiers téléviseurs et des nouvelles DS – mais aussi les heures noires de la guerre d’Algérie. Par les portraits croisés de Karim qui s’engage dans le FLN et de Maxime, jeune anticolonialiste mobilisé, François Garcia rend palpable la complexité de ce conflit et les lignes de fractures qu’il induit dans la société française.

« L’écriture de François Garcia reste légère, très dialoguée, mélange d’élégance et de familiarité. Il réussit à évoquer des sujets graves sans donner de leçons et brosse le tableau d’une France en mutation qui voudrait regarder vers l’avenir mais comprend, comme Federico, que les temps changent. »

(Christine Ferniot, Lire, juin 2012)

François Garcia présente son livre paru en 2012 Federico ! Federico ! 

 

Syndiquer le contenu