Vous êtes ici : Accueil > Agenda > Bébés Lecteurs de novembre : Jeudi 9, vendredi 10 & mardi 14 !

Bébés Lecteurs de novembre : Jeudi 9, vendredi 10 & mardi 14 !


Des bébés, des livres, des images et de la musique…

Ou comment partager… des mots, des silences, des histoires, des gestes, une émotion musicale…

On n’est jamais trop petit pour lire et écouter !

 


Pourquoi lire des livres aux bébés ?

Pour répondre à cette question, nous pourrions tout simplement faire référence au livre qu’a écrit Marie Bonnafé, co-fondatrice et présidente de l’association ACCES (Actions culturelles contre les exclusions et les ségrégations), en disant « Les livres, c’est bon pour les bébés ». Alors, OUI, offrons des livres et des histoires aux bébés ! Car les bébés aiment les livres !

« Pour grandir, un bébé a besoin de lait, de caresses et d’histoires » (Michel Defourny)

Parfois, en bibliothèque, les parents sont étonnés que l’on propose d’inscrire leurs enfants, alors qu’ils ne marchent pas encore et alors même qu’ils ne parlent pas. La question qui se pose est "ne sont-ils pas trop petits pour écouter une histoire ?" La réponse est définitivement "non". Les bébés aiment entendre les histoires qu’on leur raconte. Ils aiment tout autant regarder les images.

Un bébé a besoin d’être nourri autant de paroles que de nourritures. Il a besoin de la parole, de la voix de l’adulte pour entrer lui-même dans le babil et construire sa propre voix. Le langage s’élabore dès la toute petite enfance : l’enfant a besoin qu’on lui parle. C’est pourquoi la lecture à haute voix est primordiale.

« Lire c’est comprendre, c’est construire du sens » (La petite histoire des bébés et des livres)

Quand on lit avec un tout-petit, le plaisir partagé doit être le seul but recherché. Prendre le temps de se poser avec son enfant pour lire une histoire est vraiment important. Pour que cela soit un vrai moment de partage, l’adulte qui lit doit se rendre entièrement disponible pour l’enfant. D’ailleurs on parle de lecture "avec", plutôt que de lecture "à". On lit avec le tout-petit. Le livre est considéré comme un outil qui facilite les liens.

Les histoires lues aux tout-petits nourrissent et développent leur imaginaire. Elles leur permettent de rêver et de créer leurs propres histoires. La lecture est un moment fort où l’enfant va ressentir des émotions.

En chemin vers la langue écrite

La lecture à voix haute est fondamentale pour que l’enfant appréhende au mieux la langue écrite. Il est essentiel que le petit enfant rencontre l’écrit avant son entrée à l’école maternelle. Mais attention : il ne s’agit en aucun cas d’un apprentissage précoce de la lecture. Il s’agit d’offrir aux tout-petits l’occasion de connaître le plaisir à écouter des histoires.

 

Lire des livres avec les bébés : comment faire ?

Lire des livres avec les bébés est à la portée de tous ; c’est un plaisir dont il ne faut surtout pas se priver. La complicité entre l’adulte et le bébé grâce au livre est un moment de partage privilégié.

Quand on lit avec les tout jeunes enfants, il n’y a pas de "bonne méthode". Il y a notre méthode, c'est-à-dire celle qui nous convient. Si l’adulte prend du plaisir à lire, l’enfant en prendra aussi. Il recevra ce moment partagé comme un cadeau. Cependant, pour ne pas être pris au dépourvu par l’attitude des tout-petits, et pour que ce moment soit pleinement réussi, voici quelques conseils.

Respecter le texte qui est écrit

Le texte a été choisi et écrit par un auteur : il est donc important de le respecter. Chaque mot a son importance. Quel que soit le lecteur, le texte qu’entendra l’enfant sera toujours le même. Il peut ainsi se l’approprier pleinement.

Accepter de lire et relire plusieurs fois une histoire

Il n’est pas rare qu’un enfant demande toujours la même histoire, puis un jour, il décide de passer à une autre. Cela peut être lassant pour l’adulte, mais pas du tout pour le petit enfant. Cela le rassure, et quel plaisir pour lui de se faire lire une histoire, tout en sachant ce qui va se passer !

Accepter l’inattention et la mobilité de l’enfant

Il est inconcevable d’obliger un enfant de 1 ou 2 ans à rester assis bien sagement pendant une lecture. Si l’enfant se lève, joue… ce n’est pas forcément pas manque d’intérêt. Il peut être à la fois dans l’écoute et dans le mouvement. L’un n’empêche pas l’autre, même si cela peut être déroutant pour le lecteur.

Permettre à l’enfant de manipuler le livre

Après avoir écouté des histoires, ou pendant, le tout-petit peut avoir envie de toucher, goûter le livre. Pour lui, découvrir le livre c’est un peu comme découvrir le monde.

Proposer un choix de livres varié

Lire des livres implique un choix. Et ce choix doit être soigneusement préparé, pour ce qui est des séances lecture en bibliothèque par exemple. C’est donc une étape à ne pas négliger.

Lire "gratuitement"

Il est important que la lecture offerte se fasse sans contrepartie. Donc, pas de questions, pas de commentaires pour s’assurer que le tout-petit a bien compris. Chaque enfant prend dans les histoires ce dont il a besoin.

Lire à un enfant en particulier

Que ce soit dans un cadre familial ou collectif, il est important que chaque enfant connaisse cette expérience d’une lecture pour lui et rien que pour lui. Il s’agit de la lecture individuelle. Chaque enfant choisit son livre, et l’adulte se rend disponible pour lire ce livre à cet enfant. La lecture individuelle favorise la relation et le lien entre l’enfant et l’adulte.