Vous êtes ici : Accueil > Agenda > Madagascar : Regards / Visitez l'exposition jusqu'au 5 novembre 2016

Madagascar : Regards / Visitez l'exposition jusqu'au 5 novembre 2016


" Je n’ai jamais rêvé d’aller à Madagascar.

En 2003, mise au défi par une amie malgache vivant alors à Pontarlier d’aller me rendre compte par moi-même au lieu de poser trente-six milles questions, j’effectue mon premier voyage et le contact se fait avec les Centres du CEFOTAM*.

Bouleversée par ce qui m’entoure (pauvreté extrême, magnificence des paysages, accueil chaleureux de ces personnes démunies) je rentre en France bien décidée à ne jamais y retourner. 

Au retour poussée par Gilbert Chagrot créateur de l’association EQUINOXE* dont je fais partie depuis 1986, une exposition est montée avec les clichés pris au cours du voyage.

Chemin faisant une envie forte s’installe d’aider les projets du Centre CEFOTAM. Le cadre de l’exposition me semble approprié pour exposer et vendre l’artisanat malgache ramené dans les valises. S’ensuivent aussi des voyages tous les deux ans pour suivre les projets.

En 2010 je rencontre Jean-Jacques De La Riva qui œuvre également avec son association AVANA* sur ces lieux (en autres). Il m’a semblé judicieux de grouper nos forces avec pour objectif commun le coup de pouce nécessaire qui permettra aux agriculteurs d’accéder à l’autonomie, refusant tout assistanat.

Etant passionnée de photographie une nouvelle exposition dans le cadre d’EQUINOXE voit le jour au retour de chaque voyage.

L’artisanat acheté à Madagascar représente mon don personnel jusqu’en 2012. En 2014 mon amie Caroline DULAC-FAHRENKRUG se joint au voyage et décide de partager tous les frais (achat d’artisanat compris).

Les photographies présentées sont extraites de l’exposition 2014 intitulée « MADAGASCAR- REGARDS ». La dignité dégagée par les yeux des femmes en particulier avait déclenché une émotion débordante lorsque j’ai visualisé les clichés au retour.

*De plus amples informations concernant les trois associations sont à votre disposition à la médiathèque. "

 


                                                                                                                          Patricia Coignard